Visite du site archéologique de Saint-Blaise

Voyage dans le temps sur les traces de Gyptis et Protis

Mis à jour le 23 novembre 2021

// ATTENTION, LE LIEU EST FERME JUSQU'A JUIN 2022 AU MOINS //

Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion d'aller se promener parmi les vestiges d’une des plus anciennes agglomérations de France : au site archéologique de Saint-Blaise, les époques défilent au rythme de nos pas, et c’est l’histoire de la Provence qui revit sous nos yeux.

Situé dans l’actuelle commune de Saint-Mitre-les-Remparts, sur un plateau rocheux à l’extrémité nord de la tranquille forêt de Castillon entre les étangs de Citis et Lavalduc, le site classé historique témoigne de la longue existence d’habitats disparus : un vaste oppidum gaulois protégé par une enceinte (VI-IIe siècle av. J.-C.), la ville tardo-antique d’Ugium (IVe-IXe siècle ap. J.-C.), et le castrum (camp romain) de Castelveyre (XIIe-XIVe siècle).

Plus étonnant encore, plusieurs archéologues s’accordent sur le fait que la fondation de Marseille se serait décidée ici-même… Des découvertes récentes mènent à confirmer les hypothèses déjà avancées que ce site aurait été la capitale des Ségobriges, lieu de la mythique union entre la princesse gauloise Gyptis et le marin grec Protis. Pour célébrer cette union, Nannos, roi de la tribu et père de Gyptis, offrit une terre aux jeunes mariés pour fonder une ville, qui deviendra celle de Massalia ; Marseille. De quoi agrémenter l'ambiance déjà mystérieuse de cet endroit d'une part d'aventure...

Chapelle Saint-Blaise

La chapelle Saint-Blaise de Castelveyre

La chapelle Saint-Blaise

En commençant notre balade, nous arrivons en face de la chapelle romane provençale de Saint-Blaise dont le site tient son nom, datant du XIIe siècle, restaurée au XIIIe siècle et dont la façade a été refaite en 1608. Elle est environnée de tombes médiévales. La tombe de l’archéologue Henri Rolland qui travailla sur le site de 1935 à 1970, date de sa disparition, se trouve au pied de l'autel. Aujourd’hui désacralisée, elle n’a plus de cloche mais a conservé un mobilier réduit à quelques bancs, un autel en pierre, des images pieuses, une statuette de Notre Dame de Vie et deux crucifix .

On accède par la suite au site archéologique en entrant par le mur d'enceinte du XIIIe siècle, qui délimite ce que fut la cité médiévale de Castelveyre.

Remparts

La ville basse et ses remparts

La Ville basse

Une fois à l’intérieur du site, on découvre un très beau rempart de 6 mètres de hauteur et 400 mètres de longueur qui entoure la ville. Datant de la période hellénistique, donc construit au style grec, il est à l‘image de la muraille qui défendait Marseille à cette époque, et servait à impressionner la riche cité grecque en montrant l’expansion des tribus gauloises sur le territoire.
Plus on se rapproche de la porte principale de l’oppidum gaulois et de la ville basse, plus les stèles abondent, pour la plupart identiques à celles trouvées sur le site de Glanum. Sont également visibles les vestiges d'une église chrétienne datée du Ve siècle après J.-C.

Tombes rupestres

Les tombes rupestres creusées dans le calcaire

Les tombes rupestres

En sortant des remparts et en poursuivant notre chemin le long de la clôture, s’ensuit un parcours à travers une nature foisonnante. On tombe alors sur un lieu hors du temps, où l’air du passé est palpable dans cette clairière doucement éclairée d’une lumière légèrement filtrée à travers les feuilles d’oliviers. En pénétrant dans cette partie au Nord-Est du site, on ressent tout de suite un frisson, comme si un esprit veillait sur les lieux. La dense garrigue jonche d’anciennes sépultures, et un parfum de quiétude nous envahit.
On découvre d'abord une bergerie du XVIIIe siècle, aujourd'hui abandonnée ; puis, sculptées dans la pierre, 300 tombes rupestres de la période tardo-antique (Ve siècle), dont certaines ensevelies dans la forêt environnante. Celles-ci furent installées dans une carrière de calcaire après qu’elle fut creusée pour construire la cité.

étang rose d'Engrenier

L'étang rose d'Engrenier

L'étang d'Engrenier

En revenant vers la ville haute, on n'hésite pas à se rapprocher de la falaise de l’oppidum qui offre une vue imprenable sur l'étang d'Engrenier. Les étangs autour du site, riches en sel, permettaient à l’époque aux communautés Ségobriges de s’enrichir en l’exploitant et en le négociant auprès de leurs voisins Grecs et indigènes. Depuis l’Antiquité, le taux de salinité exceptionnel de cette zone en fit un carrefour stratégique qui permit à des sites comme Saint-Blaise de s’enrichir à travers le commerce du sel. La présence d'un crustacé microscopique, l'« Artemia salina » qui se développe dans les eaux où la concentration de sel est forte, donne à l'étang une couleur rose spectaculaire. Selon les saisons et si on a de la chance, on pourra même apercevoir flamants roses, foulques, colverts, hérons cendrés...

Bergerie site archéologique Saint-Blaise
Balade sur le sentier Entre mer et étangs
Balade sur le sentier Entre mer et étangs

Huit boucles relient désormais Martigues, Port-de-Bouc et Saint-Mitre-les-Remparts à travers une succession de paysages sublimes.

Redécouvrez le pays de Martigues à travers une succession de paysages sublimes

Pour aller plus loin

Forêt de Castillon - Saint-Blaise

Balade facile et très belle dans les sous-bois de la forêt de Castillon, poumon vert entre les étangs, à la découverte du passé antique et médiéval de la région.
Saint-Blaise :
Saint-Blaise est le nom de la chapelle située sur la commune de Saint-Mitre-les-Remparts, à l'extrémité nord de la forêt de Castillon, sur un plateau rocheux, entre les étangs de Citis et de Lavalduc. Aujourd'hui, Saint-Blaise désigne le site archéologique et la longue existence d'habitats disparus répartis sur 5,5 ha : un vaste oppidum gaulois protégé par une enceinte en grand appareil de type grec.
(VIe - IIe s. av. J.-C.), l'agglomération tardo-antique d'Ugium (IVe - IXe s. ap. J.-C.) et le castrum de Castelveyre (XIIe - XIVe s.). Autant d'agglomérations tour à tour florissantes, détruites et oubliées, dont les vestiges racontent l'histoire de la Provence.

Oppidum Saint Blaise

Oppidum Saint Blaise

Le plateau escarpé accessible seulement par le sud, donc facile à défendre, a été habité depuis le néolitique jusqu'à la fin du XIVe siècle avec une longue interruption durant le Haut Empire romain (du Ier au début du IVe siècle après J.C.). Les fouilles entreprises par Henri Rolland en 1935 et poursuivies après sa mort, ont permis la mise au jour, de huit couches archéologiques. Un très beau rempart hellénistique (IIe siècle av. J.C.) surmonté de l'enceinte paléochrétienne, une nécropole chrétienne, les substructions de la basilique St-Vincent-d'Ugium...
La Chapelle St-Blaise est une construction romane du XIIe siècle, restaurée au XIIIe siècle et dont la façade a été refaite en 1608. Environnée de tombes médiévales, elle est précédée par les substructions d'une église du XIe siècle. Elle occupe l'emplacement de la cité de Castelveyre. Le long mur, construit en 1231 pour la protéger, clôture aujourd'hui le champ de fouilles où les ruines d'Ugium recouvrent celles de la ville antique.
Possibilité de visites libres ou visites guidées.
Activités et animations encadrées par un médiateur du patrimoine.

Saint Mitre les Remparts

Saint Mitre les Remparts

Il est probable que la fondation de ce village, situé sur un éperon rocheux, remonte à l'époque où la ville voisine d'Ugium (actuellement Saint-Blaise) fut saccagée par les troupes sarrasines, vers le IXe siècle. Mais ce n'est qu'après que le bourg de Castelveyre (construit sur les ruines d'Ugium) eut été pillé et saccagé par les troupes de Raymond de Turenne, seigneur des Baux, que l'Archevêque d'Arles autorisa la population à se protéger par des remparts (1395-1410) qui existent toujours dans leur quasi intégralité et qui sont inscrits aux Monuments Historiques. Beaux portails de ville au Nord et au Sud.
Dans le prolongement de la Irénée Sabatier, au-delà de la rue Simiot, se trouve un moulin à vent de 1626.

Autres articles

3 écomusées à visiter en Provence

3 écomusées à visiter en Provence

Mieux comprendre son territoire

Parce qu’il est important de savoir où on met les pieds quand on est en vacances et où l’on vit quand on est résident, visitez les 3 écomusées que nous avons dans les Bouches-du-Rhône.

Information spéciale

Information spéciale

La Provence vient à vous ! Restez connectés et #restezchezvous

    Le Musée de la Camargue

    Le Musée de la Camargue

    Art, Nature et Société

    Le Parc naturel régional de Camargue a pour vocation de protéger et faire vivre ce patrimoine naturel, culturel et humain pour construire l’avenir de ce territoire.

    MPG fête Noël

    MPG fête Noël

    Un programme gourmand pour patienter jusqu'au 25 décembre !

    À l’approche des fêtes de fin d’année, la programmation de Marseille Provence Gastronomie se pare de ses plus beaux atouts pour fêter Noël en Provence.

    Foire aux questions : Box My Provence

    Foire aux questions : Box My Provence

    Une question sur la box ?

      Elsa Lenthal : gardienne de la tradition des fuseaux de lavande

      Elsa Lenthal : gardienne de la tradition des fuseaux de lavande

      Fabriquer des fuseaux de lavande est un savoir-faire ancestral, presque un art. C’était la passion d’Elsa Lenthal, elle en a fait son métier. Rencontre avec celle qui perpétue une tradition qui a bien failli disparaître.

      La Confiserie du Roy René : du savoir-faire à l'engagement

      La Confiserie du Roy René : du savoir-faire à l'engagement

      Une gourmandise, oui, mais engagée !

      Alexis Bertucat est l’un des représentants de la Confiserie du Roy René, et également engagé dans des associations de préservation de l’environnement telles que Act for Planet ou Pistache en Provence. Il nous a emmené découvrir les ateliers de production des fameux calissons.

      Rose & Marius : sentir et ressentir la Provence

      Rose & Marius : sentir et ressentir la Provence

      Selon vous, quel est le parfum de la Provence ? De la figue aux fruits rouges, en passant par le raisin, rencontre avec celle qui a capturé l’essence de notre région.

      Les coulisses de la savonnerie Marius Fabre avec Julie Bousquet-Fabre

      Les coulisses de la savonnerie Marius Fabre avec Julie Bousquet-Fabre

      Un savoir-faire familial qui s'inscrit dans son époque

      Aujourd’hui à la tête de la savonnerie Marius Fabre avec sa sœur, Marie, elle nous a livré les dessous de cette réussite, qui dure depuis 120 ans.

      A la découverte du Moulin du Mas des Bories avec Claire de Fina Coutin

      A la découverte du Moulin du Mas des Bories avec Claire de Fina Coutin

      De l'arbre à la presse : un savoir-faire qui se transmet

      L’olive est un symbole de la Provence. Parmi les huiles reconnues et primées que l’on trouve dans notre belle région, il y a celle du Moulin du Mas des Bories, à Salon-de-Provence.

      L'atelier Louis Sicard : une histoire de famille et de passion

      L'atelier Louis Sicard : une histoire de famille et de passion

      La cigale entre tradition et modernité

      Depuis 130 ans à Aubagne, l'atelier Louis Sicard est une référence de la faïence ! Rencontre avec Florence et Marianne Amy, qui perpétuent l'héritage et le savoir-faire de cette enseigne emblématique.

      Visite sur canapé : le Château Borély comme si vous y étiez !

      Visite sur canapé : le Château Borély comme si vous y étiez !

      Participez aux visites virtuelles live à 360°

      Cet automne, le Château Borély à Marseille vous donne RDV pour 3 visites virtuelles à 360°, commentées et inédites ! Inscrivez-vous vite !